Nos Conseillers

Domuneo à Strasbourg vous aide dans votre projet de transition énergétique

Domuneo aide les consommateurs à lutter contre les arnaques

Les marchés novateurs et les marchés porteurs ont chacun tendance à susciter bon nombre de société peu scrupuleuses, voire d’arnaques. Or, le domaine de la transition énergétique est à la fois novateur, porteur et en plus complexe, ce qui facilite les abus envers les personnes n’ayant pas le temps de se plonger sérieusement dans le dossier. C’est pour cela qu’il faut savoir se faire aider et repérer les mauvais coups.

Le marché des énergies renouvelables, un essor considérable

La transition énergétique est inéluctable, à long terme. Les pronostics les plus optimistes sont déjà alarmants, les pronostics négatifs ressemblent à des dystopies. Les énergies fossiles vont s’épuiser si nous n’arrêtons pas de les consommer avant, et tout le temps où nous les consommer la pollution ne va cesser de s’accroître, mettant chacun en danger. La seule question qui se pose est : quand allons-nous véritablement passer aux énergies renouvelables ? Et c’est ici que le débat fait rage, car personne ne semble d’accord sur la date à atteindre. Entre les différents politiques qui se déchirent et le fait que les questions prenant place sur le long terme soient rarement dans leur agenda, les différents impératifs économiques et notamment industriels, le sujet ne semble pas cesser d’être repoussé à plus tard. Pourtant, de nombreuses initiatives en faveur des énergies renouvelables se mettent en place et, avec elles, de nouvelles sociétés arrivent sur le marché. Or, nombre d’entre elles manquent d’expérience, voir sont de véritables pièges fait pour abuser du système.

Prenons par exemple le cas de l’énergie solaire. Elle est de plus en plus plébiscité dans les ménages et s’installe peu à peu dans les foyers français, et plus précisément sur les toits. Propre, efficace, on la retrouve dans toutes les régions, qu’elles soient ensoleillées ou non, mais l’apport très intéressant qu’elle amène au budget est une raison suffisante pour s’y intéresser. Le tournant a eu lieu aux alentours de 2007, lorsque le décret d’État a fait passer l’achat du kilowatt heure de 30 centimes d’euros à progressivement 60 centimes en même temps qu’un crédit d’impôt très important avait été mis en place, qui a accéléré de manière incroyable le développement des technologies solaires et des sociétés qui proposent des services liés à ce secteur. La concurrence fut alors rude, et de nombreux nouveaux venus se sont cassés les dents sur un marché qui se renouvelait constamment. Le prix de rachat a chuté depuis, mais s’est stabilisé en entraînant une nouvelle tendance a l’avantage du consommateur : les entreprises du secteur se tournent désormais vers l’autoconsommation.

Or, c’est précisément une mauvaise communication qui se joue aujourd’hui, ou plutôt une communication trompeuse de la part de sociétés cherchant simplement à s’enrichir sans trop s’intéresser à la qualité. De nouvelles entreprises ont joué de manière outrageuse sur la nouveauté pour abuser de la méconnaissance des clients sur ces énergies ou augmenter de façon rocambolesque les gains promis aux nouveaux clients, quitte à mentir sans rougir. Le marché a donc souffert de certains arnaqueurs qui entachent la réputation d’entreprises sérieuses comme Domuneo, qui s’attache non seulement à défendre sa compétence, mais aussi à mettre en place un véritable plan d’action pour sécuriser les démarches qui mènent à la transition énergétique et éviter au maximum les arnaqueurs.

Lutter contre les arnaques du marché de la transition énergétique

Les choses ont changé et se sont tout de même amélioré sur ce marché depuis les changements importants décrits plus haut, ce qui avantage autant les consommateurs intéressés par les énergies renouvelables que les professionnels sérieux et honnêtes du secteur. La vague s’étant calmé, les sociétés promptes à l’abus tendant à disparaître peu à peu face aux experts qui appliquent convenablement les législations en vigueur, que ce soit sur les questions techniques, administratives ou même sur des plans très spécifiques tels que les dépôts de permis, les délais de rétractations ou encore les qualifications requises. Se renseigner sur le secteur au préalable pour poser les bonnes questions avant l’installation est donc le meilleur moyen de discerner quelles entreprises sont vraiment en train de proposer une offre sérieuse et quelles entreprises souhaitent arnaquer.

La tactique de Domuneo pour contrer cette mauvaise tendance commence dans le choix du matériel, garantissant de faire usage de pièces et d’outils de qualité qui répondent aux normes européennes, ce qui assure non seulement un respect de la loi total mais aussi un rendement optimisé. Il existe différents labels, que l’on nomme les Labels QualiPV-RGE, qui permettent de vérifier la qualité de l’entreprise et la présence des assurances nécessaires à l’activité. N’hésitez donc pas à demander aux entreprises ces labels, une réponse négative sera un avertissement très clair des personnes à éviter à tout prix.
Ensuite, Domuneo propose de commencer à travailler avant l’installation, pour examiner avec le client l’aspect technique de l’habitation et son niveau de consommation électrique. Il ne faut jamais faire confiance aux sociétés un peu trop pressées pour passer à la pose du matériel : devis, discussions, observations et explications sont des impératifs à l’installation d’un nouveau système. Prenez le temps de discuter avec des experts, vous verrez la différence. Domuneo cherche à faire le constat des consommations avec le client, et respecte le client avant toute chose : pas de démarchage téléphonique pour les clients ne le souhaitant pas, pas de camouflage en prétendant collaborer en partenariat avec actuellement ENEDIS ou avec la mairie. Un mensonge vous pointera clairement un arnaqueur.
Enfin, en plus des visites techniques avant l’installation, Domuneo effectue la déclaration auprès de la mairie et attend son autorisation pour passer aux travaux : si vous avez le moindre doute sur votre prestataire : contactez votre mairie et demandez à en savoir plus sur les permis de travaux : si rien n’a été effectué ou si le dossier est encore en attente alors que les travaux ont débuté chez vous, arrêtez tout et demandez des explications immédiates. Avec ces quelques mesures basiques mais efficaces, vous devriez reconnaître aisément des prestataires malveillants.